Le jury du concours Noir et Blanc 2013

Comme vous le savez surement si vous avez participé à l’un des concours organisé par le blog, j’attache autant d’importance au respect de votre droit d’auteur qu’au choix du jury. Pour ce premier concours photo de l’année 2013 (il se termine fin janvier) j’ai décidé de mettre le noir et blanc à l’honneur et j’ai la chance d’avoir pu constituer un jury d’exception qui maîtrise ce sujet. J’attend donc votre meilleur cliché pour ce concours. Vous pouvez d’ores et déjà le soumettre sur le mini site du concours http://nb2013.reflex-photo.eu . Mais avant ça, je vous présente le jury !

Je suis certains que les noms vous parlent déjà:

  • Julia Anna Gospodarou
  • Michael Freeman
  • Philippe Bachelier
  • Alexandre Maller

Commençons par la représentante féminine de ce jury:

Julia Anna Gospodarou

Architecte et photographe d’art avec quelques distinctions dans le plus prestigieux concours de photographie d’art, International Photography Awards (IPA), Julia Anna Gospodarou habite à Athènes. Elle est à la fois passionnée par l’architecture et la photographie auxquelles elle dédie une bonne partie de son énergie et temps, en les voyant comme ses principaux moyens de création.  En montrant un vif intérêt pour la photographie depuis un très jeune âge, elle est habituée à penser en images, lesquelles elle considère  même plus importantes que les mots. 
Julia est surtout connue pour ses images d’architecture effectuées en pose longue et en noir et blanc, mais elle explore dans son travail de nombreux autres aspects et genres de la photographie. Adepte de l’idée que le travail de retouche d’une photo est au moins aussi important que le fait de la saisir, afin de lui donner un morceau de soi et de la faire exprimer son propre et unique idée sur le monde, une idée qui est différente selon le  photographe, le travail de Julia traverse les frontières de la photographie traditionnelle en entrant dans le domaine de l’imagination, où elle cherche un monde parfait et aussi la manière d’exprimer ce monde dans ses images.
Publié dans des nombreux livres et magazines photo internationaux, son travail peut être retrouvé aussi  sur les plus importants sites photo du monde.
Vous pouvez retrouver son travail sur Flickr, 500px ou Art Limited et mieux la connaitre via sa page facebook ou son profil Google+. Notez au passage si vous êtes sur G+ qu’elle est modératrice de l’une des plus importante communauté dédiée au noir et blanc, la Black and White Fine Art Photography.
Le second membre du jury a écrit de nombreux livres, en particulier sur la photo en noir et blanc, il s’agit de :

Michael Freeman

Je pense qu’il n’est pas vraiment nécessaire de le présenter. C’est l’un des photographes les plus largement diffusés dans le monde. Michael Freeman a travaillé pour la plupart des grands magazines internationaux et éditeurs de livres. C’est un photographe de premier plan pour le magazine Smithsonian depuis trois décennies avec plus de 40 reportages. Michael Freeman a également publié plus de 120 livres sur des sujets aussi variés que Angkor, au Soudan, les minorités ethniques en Asie du Sud, les Shakers, et design contemporain et l’architecture japonaise.

Ses 50 livres sur la pratique de la photographie sont des ouvrages de référence, et ont vendu près de deux millions d’exemplaires dans plus de 20 langues. D’ailleurs plus de 40 sont traduits en français!. J’en profile pour attirer votre attention sur ceux dédiés à la pratique de la photo numérique en noir et blanc et pour vous informer que deux nouveaux ouvrages sont à paraître en anglais, leur traduction devrait suivre.

Il enseigne également à l’Open College of the Arts (Royaume-Uni). Il est d’ailleurs basé à Londres mais est en reportage photo la moitié de l’année, principalement en Asie. Son dernier ouvrage de photographies, Tea Horse Road, y est consacré : il est le résultat d’une exploration de deux ans de l’une des routes les plus longues du commerce dans le monde antique, entre la Chine et le Tibet.

Il m’a été impossible de choisir pour vous des photos de ses galeries photo tant il y en a!
Vous pouvez lire son blog, son site “support de cours” utilisé à l’Open College of the Arts http://thefreemanview.com et sa page facebook

Philippe Bachelier

Ce nom parlera très certainement à tout ceux qui font de l’argentique depuis des années, auteur de l’ouvrage de référence, compagnon indispensable de celui ou celle qui dispose de son propre labo, Noir & Blanc : De la prise de vue au tirage.

Photographe autodidacte né en 1959, Philippe Bachelier a vu paraître ses premières images dans la presse en 1986. Il réalise en particulier des reportages et des portraits pour Le Monde, Télérama, L’Équipe Magazine, Le Figaroscope ou encore le Los Angeles Times. Comme je l’ai dit, auteur lui même il se diversifie dans l’édition et la communication et l’enseignement.

La photo en noir et blanc le passionne en particulier, et par la technique photographique en général, le labo argentique (développement, tirage, procédés anciens, solarisation, etc…), tout autant que les prouesses du numérique, n’ont guère de secrets pour lui. Vous aurez surement lu au moins une fois dans votre vie un article qu’il a publié sur Réponses Photo. Il donne des cours à Speos, école internationale de photographie (Paris XIe), anime des stages, notamment aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles et vous fait découvrir son travail lors d’expositions personnelles ou collectives, à Paris comme en région.
De 2004 à 2008 , il développe une grande partie des films de Sebastião Salgado – dont je ne ferai pas aux passionnés de noir et blanc l’affront de présenter – pour son projet Genesis (www.amazonasimages.com). Depuis son passage à la prise de vue numérique en 2008, il intervient comme conseiller technique auprès de celui qui s’est fait connaître dans le monde entier pour ses deux grandes oeuvres que sont La Main de l’homme et Exodes.

Je vous laisse découvrir sur son site internet www.philippebachelier.com son portfolio.

Alexandre Maller

Alexandre Maller sera également de la partie. Alexandre est un photographe avec qui j’échange sur twitter depuis quelque temps et dont j’ai (re)découvert le travail en recherchant un jury pour ce concours. C’est un passionné de noir et blanc, c’est d’ailleurs le style de photographie qu’il met en avant sur son site web en nous expliquant que c’est une forme de photographie qui retient l’essentiel : des formes, des valeurs et des matières. Le noir et blanc permet également de se situer à une distance très « juste » de la réalité : intimement lié à cette dernière de par la nature même de la photographie, il est toutefois moins trivial que la couleur. Il aime d’ailleurs citer à ce sujet Alberto Moravia et cette très belle phrase : « La réalité est en couleur mais le noir et blanc est plus réaliste ».
Il a commencé par la photo de paysage pour progressivement s’intéresser aux personnes qu’il croise, avec qui il travaille ou avec qui il vit. Un aboutissement de cette démarche a mené à la série “Chez Elles” qui lui tient particulièrement à coeur et que vous pouvez découvrir sur son site web. 
Vous pouvez mieux le connaitre via son site web, sa page facebook ou encore son compte twitter.
J’attend maintenant vos participations, tout est expliqué ici.

1 Response

  1. Denis G. dit :

    ça tue ce jury!!!! Bachelier j'ai lu et relu, Freeman idem et Alexandre j'en suis fan!:)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.