Interview de Vincent Frances, les cours de photographesdumonde.com

Photographes Du MondeC’est Vincent Frances, de “photographesdumonde.com” qui se prête à l’interview de ma série Comment choisir son cours de photographie et qui sera donc accessible via le tag Cours photo.

Je le remercie pour le temps qu’il m’a accordé et j’espère que cela vous aidera à choisir un cours photo!

Alors, de quoi parle t’on : quel est le nom de tes cours photos, comment peut-on les trouver sur le net ?

Nous, c’est le voyage photo, c’est-à-dire voyager et apprendre avec un photographe pro.

Ainsi, Photographes du Monde a été fondé pour permettre aux passionnés de photo de voyager avec un photographe professionnel ayant un lien particulier / unique avec une destination. Pour y avoir vécu ou pour avoir écrit un livre ou des reportages, il connait parfaitement la population et le territoire sur lequel il emmène les photo-voyageurs.

Le but de Photographes du Monde est de faire découvrir aux photo-voyageurs leur regard photographique, d’exprimer leur créativité et leurs émotions en images, d’affirmer leur regard sur le monde, à l’aide d’un pro qui est avec eux, sur le terrain, « là où cela se passe ».

Pour nous, après que le matériel photo ait trouvé sa place dans le sac, l’essentiel pour progresser est de voyager, de découvrir, de se confronter et, bien entendu, de s’imprégner du sujet. Le format du voyage –de 3 jours en France à 18 jours à l’autre bout du monde – est le support idéal pour dépasser l’apprentissage théorique de la photographie.

Nous sommes donc une agence de voyage, avec 11 photographes et nous avons déjà couvert des dizaines de destinations avec plus de 100 photo-voyageurs.

Peux-tu me présenter en quelques mots comment tu en es arrivé à vouloir créer ce type de prestation ?


En 2010, sur le pont des arts, à Paris, le jour où le soleil se lève entre la rive droite et l’île de la cité (au-dessus du pont neuf) Pascal (un photographe de l’agence) et moi nous sommes rencontré car nous voulions tous les deux être au bon endroit au bon moment. Nous avons alors discuté de comment faire partager nos connaissances, et pas seulement sur le « matériel ». Pour nous, la photographie réinvente le voyage, et vice versa : nos voyages « réinventeront » votre photographie. Entouré de photographes aux profils de reporter d’images, le plus souvent en agence, l’idée a été de créer la structure nous permettant d’emmener des passionnés et de partager avec eux nos bons coins, nos techniques, nos connexions locales.

Nos voyages photo ont pour objectif de faire progresser le photo-voyageur et de l’accompagner pour qu’il « trouve son image » .

Créer une agence de voyage photo est donc pour nous la meilleure réponse et le format idéal pour celui qui cherche à approfondir sa photographie. Bien sûr il est important de connaitre techniquement son matériel ou de s’équiper d’optiques performantes, mais nous, notre credo, c’est de dire que la photo est avant tout « les moments que tu vis », et ce qui te fait progresser c’est de rencontrer (des personnes, des situations, des moments). Tout ceci peut se passer en France, ou ailleurs, à coté de chez soi ou de l’autre coté de la planète.

A partir de là, pour réaliser un stage photo qui dure plus d’une journée, c’est-à-dire proposer un stage ET une organisation spécifique autour de la pratique photo (hébergement ou transport ou repas ou les trois à la fois) nous avons respecté la loi française et en créant une agence de voyage. Je précise ce point car beaucoup de photographe ignorent (ou font semblant d’ignorer) la législation et s’expose ainsi que leur stagiaire à de gros soucis (tournant globalement autour de la responsabilité).

En créant Photographes du Monde, nous voulons répondre par de la qualité aux photo-voyageurs désireux de progresser et de voyager ; qualité dans la conception de nos voyages, qualité dans le déroulement des voyages, le tout dans le respect de la législation en vigueur qui demande de respecter les droits des voyageurs.

Peux-tu me raconter un peu ton “histoire” photographique et nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

En tant que photographe, je vis de photo culinaire, de photo-reportage réalisés pour valoriser l’image de marque de mes clients. Que ce soit pour une multinationale ou pour un groupe de rock, l’idée est de transmettre une identité. En dehors de cela, je suis spécialiste de photo de paysage et de nature. C’est pourquoi j’emmène des groupes en Toscane, en Laponie (apprendre à photographier des aurores boréales) et un peu partout en France.

En tant que voyageur, je dis souvent que « le partage est la politesse des grands voyageurs ». Pour moi, le lien avec le projet d’agence de voyage photo est dans cette petite maxime. Un voyage photo c’est avant tout des moments de partage d’une passion commune et de moments hors du commun.

Y a t’il une équipe avec qui tu travailles dans le cadre de ces prestations – tes “profs” ?

Chez Photographes, nous avons l’impression d’être plus qu’une simple équipe. Nous avons tout d’abord des parcours ou le voyage est un dénominateur commun. Les grands espaces, la vie sauvage, la rencontre d’autres cultures, d’autres populations. L’agence et les photographes c’est presque un collectif. Nous sommes actuellement 11 photographes, tous passionnés par le partage de nos techniques et de nos domaines de prédilection.

Souvent, leurs images parlent pour qui ils sont. www.photographesdumonde.com/images-du-monde

© Mathieu Pujol

Pour ceux qui veulent en savoir plus, les photographes de l’agence sont présentés sur le site ; http://www.photographesdumonde.com/les-photographes-accompagnants et des pages 4 à 7 de notre brochure.

Quelle est ton offre pour les “grands débutants”, comprendre ceux qui viennent de découvrir la première fois les lettres “PASM” sur leur nouveau boîtier ?

Les grands débutants sont les bienvenus dans nos voyages et ils reviendront en ayant appris et compris l’essentiel : c’est toi qui fait les photos, pas l’appareil. Sur place, nous abordons tous les points nécessaires au progrès du photo-voyageur car nous avons le temps de le faire et surtout, de mettre le photo-voyageur dans diverses situations pour qu’il aborde les thèmes techniques sur lesquels il a des difficultés ou sur lesquels il demande de progresser. Cela peut aller de l’explication des modes de prise de vue (que tu nommes PASM) jusqu’à des notions plus personnelles comme la composition et le choix de tel ou tel mode en fonction de ce qu’il a en tête. Notre approche n’est pas théorique, elle est totalement pratique, et, en tant que personne ayant une sensibilité plus visuelle que sonore, les notions s’assimilent rapidement et les progrès se font à vue d’œil.

© MJM

Pourquoi ? Parce que, passer plusieurs jours avec l’un des photographes de l’agence, c’est avoir l’essentiel pour progresser : du temps et de la disponibilité pour l’échange et l’apprentissage. C’est parler photo, manger photo, rêver photo ; en somme, pratiquer en ayant le luxe d’avoir le temps, d’effacer une image et de la refaire, de revenir sur place pour avoir de meilleures conditions de lumières ou d’ambiance…le tout , par exemple, au fin fond du Rajasthan avec le photographe ayant réalisé la couverture du dernier Géo sur l’Inde…

© Christophe Boisvieux

Autre exemple, au Népal, tu pars en trek avec Frédéric ; quel que soit ton niveau, il t’emmènera vers « ton identité photographique ». Et cela s’adresse aux personnes qui souhaitent approfondir ce thème, pas à un niveau « technique ». Tu pourras tout à fait réaliser une magnifique série qui a un sens en étant débutant car, au fin fond du Gatlang , tu auras vécu quelques jours chez les habitants et tu auras développé une relation personnelle avec ton sujet ; tu chercheras à transmettre ta vision de certains moments de vie plutôt qu’une photo parfaite techniquement. Pour illustrer cela, l’image ci-contre de Frédéric est parfaite.

© Frederic Lecloux

Il vaut mieux réaliser une photo en mode P qui a un sens qu’une photo en mode manuel que n’importe qui pourrait faire. Le mode P ? le mode Panique sur un appareil photo. Si un jour tu vis un beau moment et que l’émotion est trop forte pour savoir comment réagir et quel choix technique faire, tu as toujours le mode P…pour sauver ton instant décisif.

A contrario, au Spitzberg avec Benoist, il vaut mieux que tu aies les bases pour profiter de l’expédition. Si tu es débutant, tu es accepté mais il te faut être passionné par les images nature et de « l’esprit » que cela implique : respect de la vie sauvage, ne pas avoir une approche touristique d’une destination, chercher à connaitre les modes de vie des animaux et ne pas les mitrailler etc…

© Benoist Clouet

Est-ce que tu as des offres pour les photographes un peu plus avertis qui maîtrisent déjà ces bases techniques ?

Durant un voyage, la différence entre un débutant et un expert est que l’expert n’aura pas les mêmes discussions avec le photographe pro. Ainsi, pour nous, les groupes sont mixtes. Un débutant progressera aussi en voyant l’expert pratiquer, et, l’expert aura plaisir à partager ses techniques durant les temps morts de la journée (repas, transport, repérages aux heures creuses…) . Pour nous, seul le langage pédagogique est différent. Tu ne parleras pas de profondeur d’échantillonnage d’une image avec un débutant mais l’on pourra le faire avec un expert. Le fait d’avoir plusieurs jours devant soi permet de trouver les bons moments pour échanger sur LE sujet qui pourra faire progresser le photo-voyageur, en fonction de son bagage photographique.

Pour finir, des offres pour les photographes déjà passionnés – peut être plus thématiques ?

Tous nos voyages sont thématiques. Paysages, archi, nature, animalier, portrait…tout est là. Nous construisons un voyage sur la personnalité du photographe accompagnateur, sa spécificité photographique. Par exemple, Benoist pour le polaire, Frederic pour le langage photographique, Mathieu pour l’animalier, Arnaud pour la photo aérienne… Nous n’avons pas une checklist de destination « car elle va marcher ! » mais plutôt des projets, des regards de pro sur lesquels nous déroulons une organisation. Regard de pro est d’ailleurs le nom donné à une gamme de voyage photo

Les cours se font-ils seul ou en groupe ? Combien de personnes si c’est en groupe ?

Nous privilégions les petits groupes (4 personnes) et on prend le temps nécessaire à comprendre le sujet que l’on photographie. Si on est plus de 4, on rembourse une petite partie du voyage.

Quel budget doit-on prévoir pour les différentes formations ? Tu as des “packages” sur la durée ou des formules pour des cadeaux ?

Nos voyages vont de 450 euros pour 3 jours en Aubrac à 4500 euros pour 12 jours au Spitzberg. Entre les deux, il y en a pour tous les gouts, pour toutes les couleurs et surtout pour les styles. Coté prix, il n’y pas de mystère : un voyage photo est plus cher qu’un voyage classique d’au moins 30%, car tu amortis les frais du photographe sur chacun des voyageurs ; sur ce principe, il était logique (voir philosophique ou éthique) de répartir également la baisse du prix que cela implique si le nombre de personne dans le groupe augmente. Cela ne fera pas diminuer le prix du simple au double, mais c’est déjà ça. Je me souviens encore du visage illuminé d’un photo-voyageur qui avait pu s’acheter son 50mm avant de partir avec notre remboursement.

Pourquoi te choisir toi et pas un de tes concurrents, tes petits plus qui feront la différence 😉 ?

Sincèrement, nous ne cherchons pas à nous comparer ou à dire que nous sommes mieux.
Nous sommes différents, et, en ce sens, nous sommes une alternative.
Nous proposons des voyages à 4, au-delà à un prix dégressif, dans des endroits que nous avons choisi en fonction du photographe. Notre volonté est de proposer de la qualité, en termes d’encadrement sur place, avant et après le voyage. Le fait d’être agent de voyage couvre les stagiaires et les accompagnateurs, de plus, nous voulons être transparent avec le photo-voyageur sur les prix ; c’est pourquoi nous proposons des voyages ou le voyageur peut enlever certains éléments ( « hors vol » ) ou en ajouter d’autres (assurances annulation, chambre non partagée etc..). Autre spécificité : nous n’avons pas peur d’innover, d’emmener les uns au Spitzberg et les autres en Jordanie (avant que cela devienne inaccessible..). Nous proposons de dormir chez l’habitant, ou à la belle étoile si il y a un intérêt photo à le faire. Nous sommes des artisans, dans nos vies de photographe et dans notre approche du voyage : du fait main, sur mesure, pour les amoureux d’images et de moments authentiques. A partir de là, nous pensons que c’est aux photo-voyageurs de choisir, et certainement pas à nous de nous proclamer ceci ou cela.

Autre chose à ajouter ?

Dans l’introduction de notre catalogue, nous disons « Réalisez vos rêves ». Pour nous, il est très important de dire qu’un voyage photo c’est « décider de partir réaliser les images que l’on a en tête ». Que cela ne se fera pas tout seul, que la décision et l’action de partir se confronter au monde promet un voyage authentique, concret. Que d’ouvrir la porte à de nouvelles rencontres, à des « instants décisifs » et de vivre pour quelque temps en dehors de son quotidien, au rythme de la lumière, c’est voyager, c’est photographier.Enfin, nous disons aussi que nous sommes « spécialiste du stage photo et du voyage photo ». Car pour nous, le stage est ce que vous apprenez, et le voyage ce que vous vivez.

En attendant le plaisir de voyager et de photographier ensemble, venez discuter photo et voyage sur notre page facebook www.facebook.com/photographesdumonde

1 réponse

  1. Photographe Michel dit :

    J’ai visité le site web photographedumonnde. Wow! Quelle belle découverte. Je suis un passionné également du voyage en vidéo et quelques photos. Il fait partie à présent de mes favoris. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.