Nikon 50mm f1.4G AF-S : 6 bonnes raisons d’acheter une focale fixe

Comme je l’avais écrit par le passé, ce n’est pas une focale fixe et lumineuse qui fera de vous un meilleur photographe

Mais,  car il y a toujours un mais, cela n’enlève en rien les propriétés optiques de ces objectifs qui, bien exploitées, vous permettront de faire des photos bien différentes de celles que vous pouvez faire avec l’objectif du kit que vous avez acheté ou même un zoom lumineux.

Pour ma part, j’ai craqué pour un objectif Nikon, le 50mm f1.4G AF-S pour mon D600. Et si je vous donnais 6 bonnes raisons de faire de même ?

Un argument de taille et de poids

Si vous me suivez, vous savez peut-être que j’ai déjà quelques optiques, dont des zooms lumineux comme le 24-70 2.8 de chez Tamron… C’est gros et c’est lourd ! C’est bien pratique quand il est difficile de se déplacer pendant la prise de vue, mais j’en ai vite marre quand je passe une journée ou une soirée dehors, c’est surtout mon dos et mes bras qui demandent grâce ! Une optique fixe comme le 50mm f1.4G est compacte et légère, on est proche d’un rapport 4 avec le Tamron.

Voilà une photo avec un Nikon 50mm 1.8 AF-D, un Nikon 1.4 AF-S et un zoom Tamron SP 24-70mm f/2.8.

Pour information, le 50mm f1.4 AF-S est livré avec une poche en tissus et un pare soleil, voilà à quoi cela ressemble monté.

Une histoire de vitesses

Oui, vous avez bien lu le ‘s’,  il y a bien deux vitesses dont je veux vous parlez.

La vitesse de l’optique

On dit qu’une optique lumineuse est rapide,  on parle alors de vitesse d’obturation. En deux mots, une optique qui ouvre à 1.4 est 4 fois plus lumineuse qu’un zoom très lumineux qui n’ouvre “qu’à”  2.8. En d’autres termes vous pourrez shooter au 1/100e au lieu du 1/25e. Je vous vois arriver avec 2 contres arguments : on peut jouer avec les ISO et la stabilisation optique pour compenser… Sauf quand le sujet bouge (ou qu’on est déjà haut dans les ISO ou que le stabilisateur ne peut plus compenser…)

Pour cette photo, à 800 ISO, je suis au 1/320e à f1.4 avec le 50mm AF-S. En utilisant le 50mm AF-D f1.8 je suis à 1/200e et avec le tamron qui “plafone” à 2.8 je suis à 1/80e. Bon, c’est vrai, mon sujet ne bouge pas trop … mais vous voyez l’idée 😉

La vitesse de mise au point

Ce qui m’a attiré dans le 50mm 1.4G AF-S c’est non seulement l’ouverture à un 1.4 mais aussi ces 3 petites lettres AF-S qui, chez Nikon, veulent dire que l’optique est munie d’une motorisation ultrasonique intégrée qui assure rapidité de mise au point et silence par rapport aux objectifs AF-D qui sont motorisés par le boîtier. Ayant un 50mm 1.8D sous la main, j’ai pu comparer en situation 🙂 c’est clairement plus rapide, plus silencieux, ça accroche mieux (ça ne cherche pas 10 ans en “pompant”) et surtout c’est plus constant. Par contre, cela accroche moins que le Tamron.

La qualité optique qui pique

La flexibilité d’une optique zoom demande des formules optiques bien plus complexes qu’un objectif fixe si on veut de la qualité… Quand bien même, j’ai la certitude qu’aucune optique zoom n’a la qualité optique d’une focale fixe. Sur le 50mm 1.4G je trouve la pleine ouverture, 1.4 donc, un peu molle… Quand je la compare avec le piqué à 1.8 ou au dessous. Mais ça reste meilleur, visuellement parlant, que tous les objectifs de kit que j’ai eu entre les mains. Au dessus, à partir de 5.6 et jusqu’à 11, je n’ai jamais eu ce piqué avec un zoom… Ça pique !

Profondeur de champ et bokeh

Je ne vais pas entrer dans une explication de l’impact de l’ouverture sur la profondeur de champs, je vous laisse faire un coup de moteur de recherche pour trouver des explications techniques qui vous démontrerons que l’un des paramètres qui impacte la profondeur de champs est l’ouverture : plus l’ouverture est grande, plus le “chiffre” est petit, plus la profondeur de champs est mince. Je vous laisserais rechercher les impacts de la focale et de la distance au sujet 😉

Comparez les profondeurs de champs de ces 3 clichés à ouverture maximale.

50mm 1.4G AF-S 1.4

50mm 1.4G AF-S 1.4

50mm 1.8D AF-D 1.8

50mm 1.8D AF-D 1.8

Tamron 24-70 2.8 @52mm 2.8

Tamron 24-70 2.8 @52mm 2.8

Cela ne suffit pas pour avoir un beau bokeh, le nombre de lames du diaphragme a également un impact: plus il sera élevé, plus le bokeh sera rond et “propre”.

  • Le Nikon 50mm 1.4G possède 9 lames
  • Le Sigma 50mm F1.4 DG, 9 lames
  • Le Nikon 50mm 1.8G, 7 lames
  • Le Nikon 35mm 1.8G (pour les DX), 7 lames
  • Le Nikon 50mm 1.4D, 7 lames
  • Le Nikon 50mm 1.8D, 7 lames
  • Le Tamron SP 24-70mm f/2.8, 9 lames

Voilà 2 photos des lames en question.

Les 9 lames de l'AF-S

Les 9 lames de l’AF-S

Les 7 lames de l’AF-D

Regardons ensemble la différence, ces 3 photos sont prise à f4, observez la différence entre le Tamron ou le 50mm AF-S et le 50mm AF-D : vous voyez la différence de “rondeur” ?

Bokeh 50mm 1.8D AF-D 4.0

Bokeh 50mm 1.8D AF-D 4.0

Bokeh 50mm 1.4G AF-S 4.0

Bokeh 50mm 1.4G AF-S 4.0

Bokeh Tamron 24-70 2.8 @52mm 4.0

Bokeh Tamron 24-70 2.8 @52mm 4.0

Si vous voulez voir plus d’image pour comparer les bokeh et les profondeurs de champs, j’ai créé un album photo dédié sur Google+, c’est là.

Voilà quand même une gif animée de toutes les ouvertures du 50mm 1.4 AF-S.

Les différentes ouvertures du 50mm 1.4 AF-S

Une nouvelle façon de faire de la photographie

Avec une focale fixe, vous allez refaire de la photo. En effet, impossible d’errer dans une rue et zoomer pour cadrer… avec une focale fixe, le zoom, c’est vos pieds! Avec cette façon de composer les photos, vous aller devoir penser la composition. Et cela n’a pas qu’un avantage pour votre forme physique! Quand vous êtes rodé vous n’aurez plus besoin de viser avec l’appareil pour composer: vous aurez une idée de ce que vous pouvez obtenir comme cadrage … d’un simple regard! Vous allez donc pouvoir profiter un peu plus de vos vacances sans avoir l’œil vissé sur le viseur 😉

Et votre banquier dans tout ça ?

Tout ça a évidement un prix … mais une focale fixe a un rapport qualité prix sans commune mesure. Si vous cherchez un bon zoom lumineux, chez Nikon, Canon, Sigma ou Tamron, on dépasse rapidement les 4 chiffres! Pour un Nikon 50mm 1.4G AF-S on est entre 350 et 400€ selon les magasins. Et si votre bourse est un peu plus plate, regardez du coté du Nikon 50mm 1.8 AF-S à moins de 200€ ou encore le 50mm 1.8 AF-D si votre style photographique ne demande pas un autofocus véloce … pour une centaine d’euros (neuf!).

Mes suggestions…

  • Vous avez un boitier full frame nikon ? Regardez le chapitre précédent 😉
  • Vous avez un boitier Nikon APS-C ? Etendez votre réflexion au 35mm 1.8 AF-S qui donnera une focale presque équivalente.
  • Un boitier Canon FF ? Il y a le 50 mm f/1.4 USM ou le 50mm f1.8 II, encore moins cher que chez Nikon. Reste égalementle 50mm 1.2L mais là le portefeuille prend feu avec un prix catalogue proche des 2000€ pour un prix internet proche des 1400€ … quand même.
  • Et en Canon APS ? Idem que pour un FF… je n’ai pas vu de 35mm 1.x au catalogue à un prix comparable du modèle de Nikon… Dommage!

Et vous, franchirez-vous le pas de l’optique fixe lumineuse ?

1 réponse

  1. Alex dit :

    “une focale fixe a un rapport qualité prix sans commune mesure”, affirmation qui est surtout vraie pour les 50mm, si on regarde les autres focales f/1.4…1700€ pour le 24mm, 2500€ pour le 28mm, 2000€ pour le 35mm, 1500€ pour le 85mm et 2200€ pour le 105mm! Et ne parlons pas des + de 5000€ du 200mm f/2, ça fait réfléchir comparé à un 70-200 f/2.8 😉 . En Canon APS-C, ils ont préféré proposer un 24mm f/2.8, plus discutable selon moi vu que comparé à un 17-50 Sigma ou Tamron c’est peut-être moins cher mais on ne gagne rien en ouverture. Sur la qualité optique, encore une fois la comparaison 50mm fixe et 24-70mm avantage beaucoup plus la focale fixe qu’en comparaison générale, les zooms transtandards n’ont jamais été réputés pour leur qualité optique globale (excepté le Canon L II, qui justement est celui qui est le plus souvent comparé aux focales fixes dans le même range), en focales courtes les focales fixes sont aussi souvent moins bonnes optiquement et les téléobjectifs sont très souvent bien meilleurs, que ce soit zooms ou fixes (lesquelles sont extrêmement chères car de construction très complexes pour garder un avantage qualitatif optique sur les zooms).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.