Capturer l’instant avec Michael Freeman

Capturer l'instant avec Michael FreemanUn nouveau Michael Freeman sort chez Eyrolles! J’ai interviewé Michael il y a quelques temps maintenant et son approche de la photo m’a réellement parlé, loin des classiques discours techniques qui rappellent sans cesse le triangle d’or ouverture, vitesse et ISO.

Dans cet ouvrage, il s’attaque au fameux “instant” que le non moins fameux Henri Cartier-Bresson a rendu décisif.

Cet ouvrage est riche en photos mais aussi en explications, mais est-ce que la suffira pour transmettre au lecteurs les clés nécessaires pour construire un cliché saisissant ? Voyons ensemble comment l’auteur a pris ce sujet à bras le corps…

Le partis pris est d’avoir une approche d’analyse de photo, 60 au total dans ce livre. Il ne s’agit pas décrire simplement chacune des photos mais de montrer également toutes les photos non sélectionnées ( j’ai pas dis ratées ! ), des croquis explicatifs et décrire toute l’approche qui a été suivie.

Deux questionnements sortent rapidement dans les analyses, le moment à capturer (fugitif, long ou construit par agencement d’éléments dans le viseur) et trois axes de réflexion : l’urgence, la vitesse et la précision. C’est avec cet arsenal que Michael analyse la série de photo et nous montre comment il est arrivé au choix de prise de vue et de la photo “finale”.

Le livre s’articule en 4 phases, une dite “prise de vue” qui vous explique son approche et les bases de l’analyse de la dite prise de vue. La seconde se concentre sur des instants qui n’ont d’existence que dans le viseur, la troisième sur des instants fugitifs et la dernière sur des instants plus longs où trouver le bon instant de prise de vue n’est pas plus simple.

Ce dernier livre de Michael Freeman est, pour ne pas changer, un livre à mettre dans toutes les mains. Didactique et original il sera apprécié par les photographes de tout niveau … surtout à 24€ en suivant ce lien sur Amazon

3 réponses

  1. Ben dit :

    Les traductions françaises des livres de M. Freeman n’ont jamais la même couverture, qu’en est-il du contenu?

    J’ai pas (trop ;-)) de problème à lire un livre en anglais, ma question est donc de savoir si les photos et contenu des version anglaises et françaises sont équivalentes, ou s’il vaut mieux se tourner vers l’original en anglais?

    Merci d’avance.

    • Bonjour,
      Je n’ai pas pu comparer avec la version UK, mais je peux dire que cette fois c’est chez Eyrolles et que la traductrice est Danielle Lafarge (qui n’est pas la traductrice des précédents)

    • Stéphanie Poisson éd. Eyrolles dit :

      Je suis l’éditrice de ce livre, aux éditions Eyrolles. Illustrations, format et maquette intérieure (pas la couverture effectivement), le livre français est identique à l’original publié par les éditions Ilex en langue anglaise ; quant au texte, la traduction bien qu’adaptée au lectorat français est rigoureusement fidèle à l’esprit et aux propos de Michael Freeman. A vous de faire votre choix anglais/français pour votre confort de lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.