Orbis Ring Flash : le test de flash annulaire pour flash cobra

ORBIS pack completJe lorgnais depuis quelques temps sur le flash annulaire d’Orbis qui me semblait, au dire des articles de ci de là, être une solution efficace et particulièrement économique en regard d’une flash annulaire. Voilà donc un refresh de test qui est surement celui qui m’aura pris le plus de temps. J’ai voulu l’utiliser lors d’un shooting en extérieur mais je me suis ravisé quand j’ai eu des questionnements sur la prise en main.

J’ai donc voulu vous faire un test d’utilisateur final et je vous donne immédiatement ma conclusion : oui … mais non … mais oui. Tout ça pour dire qu’il va falloir tout lire 😉

Commençons … par la lumière, rien de plus naturel pour un accessoire qui permet de la modifier. Sur ce point, je suis agréablement surpris. En effet, les deux paramètres que je voulais tester m’ont pleinement satisfaits.

Répartition de la lumière avec l’Orbis

Premier critère, la répartition de la lumière, à savoir est-ce que la lumière du flash cobra – qui vient se brancher “en bas” du ring – est bien répartie tout autour.Dans un ring flash conventionnel, le tube flash fait le tour, mais avec ce système c’est le revêtement et la forme du cercle qui va, par un jeu de réflexion, permettre cette répartition.

Pour ce point, mission accomplie pour l’orbis! Quelques photos pour vous faire une idée de la répartition de la lumière. Je les ais prise avec le 50mm en apsc au 200e, f8 à puissance normale, -1 diaph, -2 diaph et -3 diaph ce qui donne une bonne idée du mode de répartition de la lumière. N’oubliez pas qu’à 3 diaphs, ce n’est pas une situation normale, mais juste pour vous donner la répartition, à -3 on apporte presque plus de lumière au sujet … quel intérêt du ring flash dans ce cas 😉 On voit que la lumière vient du bas mais on a aucune zone sans lumière.

La perte de lumière de l’Orbis

Deuxième critère, la perte de lumière. Qui dit transmission et réflexion, dit perte de lumière. Si un système répartit la lumière nickel mais qu’on perd 3 diaph, on se retrouve très vite à la limite du système. Encore une fois, le ring Orbis s’en tire très bien.

En effet, avec d’autres systèmes (type bol beauté par exemple), je suis obligé d’augmenter la puissance du flash de 2/3 à 1 voire 1 1/3 diaph. Avec le ring flash Orbis, je n’ai même pas eu besoin de le faire, au pire je suis monté d’1/3 de diaph !

Bien sûr il s’agit de photo rapprochée et la perte doit augmenter avec la distance, la lumière étant diffusée. Il y a certes de la perte, mais c’est le système qui en perd le moins parmi ceux que j’ai pu avoir en main. Par ailleurs, je trouve personnellement la lumière très propre et agréable. 3 photos prises rapidement, juste pour vous donner une idée du rendu avec des ombres très douces et une lumière homogène (désolé, je n’allais pas solliciter un modèle que pour ce test ;))

Là où je suis moins convaincu, pour le moment, c’est la construction et l’ergonomie associée. Pour commencer, c’est lourd et, même avec le bras optionnel il vous faudra les deux mains pour l’utiliser. N’allez pas croire que je ne peux pas le tenir d’une main, c’est surtout que j’ai peur de casser mon flash cobra! Je m’explique. Si on rapproche trop le ring de l’appareil pour qu’il s’appuie dessus, il manque la place pour les doigts :

Si on l’éloigne, même à peine, c’est le flash qui porte tout : vous aller comprendre ce qui se passe sur les deux photos suivantes. Je n’ai rien changé des réglages, et regardez comme il balade. Ce “jeu”, est entièrement supporté par la griffe du flash, vous comprendrez mon inquiétude.

Je m’attend à entendre que si je veux un ring flash de studio, je n’ai qu’à prendre un vrai ring flash de studio 5 à 10 fois plus cher… et après avoir commencé par un oui et passé par un non, me revoilà avec un oui.

Il est clair que le rapport qualité prix est indiscutablement bon et, même s’il vous faut une main pour tenir le reflex et l’autre pour le ring orbis, ce n’est qu’une question d’habitude à prendre. Quand au bras, qui est en option, il facilite quand même la prise en main de l’ensemble. Au passage, avec un ring flash de studio mobile comme on peut le trouver chez les constructeurs de matos de studio comme Elinchrom, vous aurez moins besoin de tenir le tout mais vous aurez soit un câble à balader soit une batterie à porter sur l’épaule, pour un rendu très comparable alors …

Il existe d’autres solutions de ce type, comme le ray-flash (et ses mauvaises copies chinoises, avec une répartition désastreuse). Si vous avez des retours terrain sur le ray-flash, je suis preneur mais je doute que sa répartition de lumière soit au niveau de l’Orbis, de part sa construction et des photos que j’ai pu voir. Je pense par contre que son ergonomie est mieux pensée (le cobra reste sur la griffe) avec quelques désagrément (comme la cellule du flash cachée par le ray-flash).

Personnellement je préfère que la photo soit bonne 😉 donc mon choix s’oriente plus vers le ring orbis…

Bien entendu je vous invite à visiter le site du constructeur http://www.orbisflash.com/?lang=fr vous y trouverez en particulier une multitude d’images prises avec et accessoire qui ravira les fans de portraits 🙂

Le Ring Flash Orbis chez mon partenaire à moins de 200€ et Le Orbis Ring Flash Arm à 55€ environ

Voilà d’autres articles sur le sujet sur Reportages Photos et par Nicolas B Photo

10 réponses

  1. Fred dit :

    "Pour ce point, mission accomplie pour l'orbis! Une petite photo pour vous en convaincre"

  2. Fred dit :

    C'est pas faux, je vais compléter ça ce soir si je ne finis pas trop tard. Il faut que j'arrête de faire mes photos d'illustrations à minuit 🙂

    En tout cas, c'est peut être une bonne occasion de faire ça au mieux pour voir ce que donne le ray-flash en comparaison 🙂 tu aurais un 85mm (histoire qu'on teste même focale, même ouverture, même vitesse, même iso). Qu'en penses tu ? 

    je te propose ce protocole : on se met à f8, au 200e et on sous-ex le flash de 2 diaphs, à ajuster si ça donne rien 😉

    PS: pour te logguer, tu n'as ni facebook, ni twitter (homonyme de shadowsfr?) , ni gmail/g+, ni yahoo, ni un openid ? se créer un compte disqus c'est pour ceux qui n'en n'ont pas au moins un de ces système (ce qui est disons, rare)

  3. Fred dit :

    Pas de 85mm, par contre j'ai un 50mm, un 100mm macro, et un 70-200 f4.

    Pour se logger : si,j'ai tout ça, mais ce que je remets en cause, c'est l'obligation de se logger, justement. Disqus, si je veux passer par twitter, demande une autorisation complète, y compris la possibilité de poster des tweets : en quoi cela est justifié pour commenter sur un blog ?
    Autrement dit : quel est l'avantage de ces diverses solutions, pour le lecteur, par rapport à la solution classique d'entrer soi-même un pseudo et un e-mail ?

  4. Fred dit :

    on peut faire ça au 50 alors 🙂 APSC ou FF ?

    pour disqus, j'ai 0 spam depuis que je l'ai … tout simplement 🙂 sans compter que je fais le lien plus facilement avec ceux qui commentent, meilleurs interactions en perspectives 🙂 et tu as ton joli avatar twitter qui est rappatrié 🙂 et le système de gestion derière est super pratique 🙂 et tu peux poster des images 🙂 et tu peux t'abonner aux réponses par mail ou RSS 🙂 et c'est beau 🙂  et il y a des threads propres 🙂 

    pour l'autorisation de poster des twit, lorsque tu mets un commentaire en étant loggué avec twitter, tu peux partager ton commentaire en même temps sur twitter 🙂 

  5. Fred dit :

    APS-C (7D)

    L'antispam n'a pas besoin de savoir qui je suis pour filtrer. Et tout ce qui est du côté "+" pour l'utilisateur, soit ça peut se faire en version classique et anonyme, soit c'est juste du bonus (twitter). Encore une fois, oui, ça peut être très utile, mais si un utilisateur veut poster de façon anonyme, sans que ses écrits soient liés à son nom et à son avatar, il peut être intéressant de lui en laisser la possiblité…

  6. Fred dit :

    je ne veux pas de commentaires anonymes, seulement de gens qui assument leurs dires 😉
    je ne parle pas de spam simple pour le viagra, mais du spam bien tordu d'agence de com qui dit "c'est intéressant, mais ça ne vaut pas ce produit qui est vraiment fantastique, allez je vous donne un lien. J'ai testé les deux etc etc". Avec les com non anonymes je complète manuellement la veille.

  7. Fred dit :

    Pas de souci si tu penses que c'est le seul moyen de ne pas te faire spammer… Mais le système est clairement un avantage pour l'éditeur / webmaster, pas forcément pour le lecteur. 😉

    Pour le Ray Flash, je peux faire ça dans la soirée.

  8. Fred dit :

    Merci pour ce test 🙂 
    J'hésite depuis un moment en m'en prendre un. Enfait j'ai du mal à en saisir l'utilité (pas péjoratif du tout). Ok on élimine quasiment l'ombre et le rendu est agréable au niveau de l'oeil.
    Mais je le vois assez souvent dans des backstages de photographes en déporté. Dans ce cas là, son utilité est toujours d'avoir une lumière agréable dans l'oeil du modèle ?

  9. Fred dit :

    Personnellement je ne le monterai pas ainsi : je rendrai solidaire le flash et l'orbis du bras avec un élastique (ou un très pratique ball bungees) et je décalerai le bras au niveau du boitier. Schéma inside

    Bon en même temps je n'en ai pas …

  10. chameau_romain dit :

    bonjour, une question : quel est le diamètre du <> de ce orbis ring flash ? Histoire de savoir quel objectif passe dedans !
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.