Tout l’art de photographier la nuit par Harold Davis

Tout l’art de photographier la nuitFaire des photos de jour, des portraits, des paysages etc… ok, mais le soir venu on fait quoi? Et bien on enfile une veste chaude, des gants et on n’oublie pas son Thermos de café pour les plus audacieux et on file a travers la campagne ou la ville  pour trouver le spot idéal pour la photo de nuit.

Parce qu’après avoir lu ce livre on a envie de faire de la photo de filés d’étoiles, on regarde son trépied super lourd d’un autre œil, que la pose B  prend tout son sens et le stacking (ou technique d’empilement d’images) devient une découverte.

De 238 pages, ce livre est segmenté en 4 chapitres : Devenir une créature de nuit, Photographier son environnement, Photographier des espaces isolés et Compléments techniques pour dompter la nuit, le premier et le dernier chapitre étant les plus importants pour maîtriser les techniques de prises de vue de nuit.

Il vous faudra obligatoirement un appareil équipé d’un contrôle manuel de l’exposition et d’un réglage en pose B, un trépied de bonne qualité et d’une télécommande, de plusieurs batteries chargées de rechanges, d’une lampe frontale, de vêtements chauds (un copain ou une copine pour porter le matos non je déconne ! quoique …)

La réussite d’une photo de nuit nécessitent de la patience (1 ou 2 heures de temps de pose peuvent paraître longues au milieu de nulle part, donc ne pas partir seul(e), on en revient au copain ou la copine ) mais surtout avoir une très grande connaissance des techniques de base puisque que tous les réglages sont manuels et que l’autofocus et le posemètre sont inefficaces, savoir déchiffrer un histogramme serait un plus non négligeable car un raw sombre apparaît parfois noir sur l’écran alors qu’après traitement il peut s’avérer être une très belle photo de nuit. Le bruit devient aussi un problème mais des solutions sont expliquées tout au long du livre pour éviter de monter dans les ISO afin de l’imiter le bruit.

A la lecture des premières pages du livre je me retrouvais déjà sur un pont d’autoroute en pleine nuit par 3°C à shooter les voitures qui passent et maintenant que je l’ai terminé j’attends un temps plus clément pour mon premier empilement d’image (liste de logiciels freeware mais un peu compliqués fournie) pour un filé d’étoiles.

 

Photos par Chacha 😉

En résumé, un livre passionnant et riche qui nous invite à dépasser les limites de l’invisible pour sublimer la nuit et ses paysages changeant, je le conseille vivement aux aventuriers en mal de défis créatifs !

Traduit par Christine Eberhardt aux éditions DUNOD, prix : 25€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.