Comparaison du développement RAW entre SilkyPix Fuji et Capture One 8.3 Pro

Capture One Vs SilkypixSi les photographies JPEG issues des boîtiers FUJI sont réputées de très bonne facture, il n’en demeure pas moins qu’investir un peu de temps pour développer ses RAW, restent gratifiant en terme de qualité de rendu.

Fuji présente la particularité de doter ses appareils de capteurs différents des autres constrcuteurs. En effet, la matrice de couleur est disposées selon un motif plus complexe que les traditionnels capteurs Bayer:

bayer

L’utilisateur Fuji sous Windows, a donc le choix entre une version personnalisée de SilkyPix (RAW File converter EX 2.0) et des solutions commerciales, voire libres, de dématricage.
La singularité des capteurs a posé beaucoup de problèmes à ces logiciels. Ils ont longtemps mal supportés les capteurs X TRANS, voire pas du tout.
De nombreux grands noms du domaine reste à deçà de leur capacité pour les autres capteurs.

Loin d’envisager un parcours exhaustif de tous ces logiciels, je vous propose d’exposer une comparaison sans prétention, entre le logiciel fourni et une réference commerciale.

L’objectif est de montrer, pour un photographe Fuji sous Windows, l’intéret de passer du logiciel Silkypix vers Capture One pro.

Extraction des détails

RAW File Converter est optimisé par Fuji, pour exploiter totalement les caractéristiques de leur capteur. Il s’avère que Capture one est lui aussi en capacité à extraire une quantité équivalente de détail.

Le crop 100% des images montrent le rendu légèrement même plus détaillé sur C1, avec une accentuation des détails plus agressives par défaut.

SilkyPix à gauche, Capture One Pro à droite

En zoomant un peu …

SilkyPix à gauche, Capture One Pro à droite

Rendu des couleurs Fuji

Les appareils Fuji supportent des rendus de couleurs calqués sur des rendus argentiques. Si ces rendus ne sont pas natifs dans C1, ils peuvent en revanche être reproduit en utilisant les profils disponibles en suivant ce lien.
Aucune régression sur ce point

Traitement de la lumière

Voici un exemple de photo avec une dynamique importante de lumière. Le rendu parle de lui-même. Les ombres sont débouchées et les lumières ne brulent plus ! Regardez en particulier l’immeuble à gauche…

SilkyPix à gauche, Capture One Pro à droite

Ergonomie du logiciel

La prise en main de C1 est tout à fait ergonomique. Bien plus que RFC qui nécessite d’aller dans des palettes d’éditions, à la signification non triviale. En revanche, il est plus facile de tester des rendus de couleurs d’un simple défilement. Le support natif des profils de couleurs Fuji a du bon !

En conclusion, tout photographe Fuji désireux de tirer le meilleur de ses clichés, se doit d’essayer C1 sur ses prises de vue.
La gestion des lumières, les détails riches et la possibilité de ne pas tirer un trait sur les profils de couleurs Fuji, en convaincra plus d’un !

1 réponse

  1. Fabien dit :

    Bonjour,
    J’ai unFUJIFILM xt3 je viens de télécharger RAW FILE CONVERTER EX 2.0 powered by SILKYPIX sur le site FUJI. Il ne reconnait pas mais photos. Est ce normal?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.