Test des Cactus LV5 – prise en main, avis et résultat – partie 2

Pour mon premier setup “sérieux” avec le kit cactus LV5, je me suis lancé avec un verre d’eau, une fraise, une table en verre transparent. Vous avez déjà peut être même déjà vu une des photos de la série réalisée, j’ai même été taquiné sur le coté écolo des fraises en hiver. Elle provient donc d’Espagne et a consommé moins de carburant pour venir chez moi que les fraises provençales quand elles montent à la capitale 😉 Plus sérieusement, je me suis attaqué à un classique de la photo dite “haute vitesse” pour voir ce que la bête avait dans le vente.

J’ai donc utilisé un câble pour relier le récepteur cactus LV5 à mon Nikon D90. J’ai mis un émetteur sans fil (j’ai tenté ça avec des cactus V5 et d’autres transmetteurs…) sur le reflex et mon flash SB800 sur le récepteur. L’idée est de synchroniser l’éclair avec le déclenchement du D90. En effet, avec un pilotage sans fil qui déclencherait en même temps le reflex et le flash, la synchronisation est impossible, le D90 ayant un temps de déclenchement plus long qu’un simple flash.
Coté appareil photo, je l’ai mis en mise au point manuelle : il ne s’agit pas de perdre du temps à faire la mise au point et de rater l’instant décisif… Coté réglages, je suis 100% manuel, la vitesse d’obturation à celle de la synchro flash – 1/200e – et l’ouverture suffisante pour avoir assez de netteté … et de lumière provenant du flash : f11. A cette vitesse, j’ai pu travailler dans une pièce avec une luminosité faible mais pas dans le noir complet.
Coté flash, un peu de considérations théorique: plus la puissance du flash est faible, plus l’éclair du flash est court. Si on veut arrêter le mouvement, ce n’est pas avec l’obturateur au 1/200e qu’on va le faire, c’est le flash qui arrête le mouvement. J’ai donc réglé le flash à sa puissance minimale, 1/128e de puissance. A cette vitesse, le SB800 est le flash le plus rapide de la gamme Nikon avec une durée de flash annoncée de 1/41600e !

 

Les LV5 sont montés sur des trépieds de flash, ce qui m’a permis de les mettre à la hauteur que je voulais, centimètres plus haut que le verre – hors champ.
Pour mettre tout ça en place, 1h pour caler tout ça. Je manquais de pratique, je pense pouvoir monter ça en 15 minutes maintenant 😉 Et voilà ce que ça donne :

 

Ce que je trouve très fort avec ce kit, c’est d’une part la facilité de mise en oeuvre mais aussi, et surtout, la constance du résultat. En fait, une fois le setup monté, 90% des photos sont techniquement réussies. Bien entendu, reste après à faire le tri pour trouver celles qui plaisent le plus visuellement. Après un passage dans Lightroom, je trouve le résultat plutôt convainquant pour du matériel à un tarif “grand public” … que je ne suis pas encore en mesure de vous communiquer.

D’autres testeurs, avec qui j’ai échangé pendant nos tests, ont fait des setups plus simples sans relier l’appareil au système et en pilotant seulement, en sans fil, avec un récepteur cactus V5, un flash. c’est plus “mobile” et demande un peu moins de matériel. Par contre, cela demande de travailler dans un noir quasi-complet, en pose longue.

 



Les applications sont multiples, gouttes d’eau (par réflexion du laser sur la surface là où la goutte tombe), les ballons qui explosent (en mode escape, avec le laser frôlant le ballon qui se rétracte en laissant passer le faisceau), les photos d’animaux, les déclenchements sur un ligne d’arrivée de course….

Une petite vidéo pour finir 🙂

Et vous, comment utiliseriez-vous les cactus V5 ?

Cactus LV5 – test Article de Frédéric Bernard-Payen le . Je suis l’un des beta testeur des nouveaux déclencheurs Cactus : les LV5. Commençons par une prise en main exclusive pour la France ! Note: 5

4 réponses

  1. Tres sympas ce test et ce concept, a ce jour il n'existait pas (à ma connaissance du moins) de kit permettant ce genre d'installation pour du grand public.
    Le seul kit qui existe à ma connaissance est relativement cher.

    En tout cas merci pour ton test!!
    reste à connaitre le prix ….

  2. patrick dit :

    Super sympa.
    C’est vrai que je m’étais renseigné pour du matériel de ce type, mais je ne trouvais rien d’abordable. Une petite question : Est-ce que le kit contenu dans la boite suffit pour faire des séances de shootting, ou alors faut-il rajouter un émetteur ou récepteur ou autre (bien sur sans compter le câble pour raccorder à son reflex.
    Merci encore pour ces informations.
    Patrick

  3. Bultot dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si il est possible de déclencher avec le LV5 mon reflex à une vitesse de 1/3200è ou plus rapide pour capturer des papillons ou des libellues en vol en lumière naturelle.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.