Le sac photo de maternité ? Le Vanguard Heralder 28!

Vue du sac besace Heralder 28C’est bien beau de préparer sa valise de maternité du photographe encore faut-il trouver … une valise, ou plutôt un sac photo pour mettre le matériel que j’avais prévu d’emporter. Mon choix s’est tourné vers un Vanguard, The Heralder 28, qui me parait être le sac idéal pour mon reportage 😉 Mais aussi comme sac photo pour la suite, j’en viens même à penser que vous devriez sérieusement l’envisager pour le prochain cadeau que vous (vous) ferez à votre anniversaire ou au prochain noël. Pourquoi tant d’engouement? C’est à lire dans la suite de cet article, test!

Un sac photo besace, pour contenir quoi ?

Si vous avez suivi mes premiers articles sur la valise de maternité du photographe, j’ai besoin de stocker dans ce sac du matériel hybride (un E-M5, un 20mm et un petit zoom) mais aussi une tablette 8 pouces et tout un tas d’accessoires qui serait ennuyeux de ne pas avoir sur moi : chargeur de batterie, carte mémoire, le petit flash de l’E-M5 même si je n’avais pas prévu de l’utiliser, un chargeur de téléphone portable et le téléphone en lui même, mon portefeuille … les clés de la maison et de la voiture 😉

Si on ajoute à ce besoin ponctuel d’autres utilisations que j’ai imaginées, il faudrait aussi qu’il puisse contenir mon matériel plus “lourd” à savoir un Nikon D600, ses 24-70 2.8, 80-200 2.8, un 50 1.4, un flash cobra, ma cellule / flashmetre Sekonic L-478D et les accessoires usuels…

Du coup il s’agissait de trouver un sac photo besace polyvalent, modulaire sans être un sac intransportable car trop grand. Sur le papier la série Heralder correspondait parfaitement à ce que je cherchais et, contre toute attente de ma part, c’est le modèle le plus petit de la série – le 28 – qui couvre mes besoins de photographe passionné.

Fabrication générale du Vanguard Heralder 28

J’ai déjà testé plusieurs sacs de la marque et plusieurs accessoires, je n’ai jamais été déçu… et la série Heralder reste dans la veine des sacs conçus par Vanguard avec des matériaux solides, des systèmes d’attaches robustes et des fermetures éclair construites pour durer.

Regardez par exemple la partie couture de la fermeture éclair principale

02 - fermeture éclair

… le système d’attache en métal de la sangle…

01 - attache sangle métal

… ou encore le matériau étanchéifié de la base du sac qui vous permet de le poser sans trop se poser de question

03 - étanche

Rien à redire, c’est parti pour être un sac pour les 10 prochaines années au moins … ça tombe bien, il est garantit à vie – “limited” comme on dit, n’allez pas demander à faire marcher cette garantie si vous roulez dessus avec un camion en feu.

Fiche technique du Heralder 28

  • Poids à vide : 1,25 kg
  • Charge maximale : 6.5 kg
  • Dimensions extérieures : 340 x 265 x 270mm

Organisation des compartiments

Le compartiment principal est composé de 6 alcôves en configuration d’origine, mais ces zones sont modulables en déplaçant les 5 séparateurs – en gris et orange sur les photos. Pour ma part, je ne bouge pas les gris qui sont équipés de rabats “doux” qui permettent de poser le reflex en toute stabilité. Par contre, je joue avec les séparateurs oranges en les déplaçant … ou en les enlevant complètement (en particulier celui du milieu).

04 - 6 compatiments

Une autre zone de l’Heralder 28 a été conçue pour contenir un petit ordinateur ou une tablette jusqu’à 10 pouces, idéal pour mettre la tablette en sécurité dans une enveloppe matelassée. Facilement amovible, on pourra d’ailleurs utiliser cette pochette pour protéger ce matériel en dehors du sac.

13 - pochette tablette

En enlevant cette pochette, je suis tombé sur une poche à fermeture éclair qui contient facilement un portefeuille ou des papiers.

Toujours dans cette zone du sac, on trouvera aussi un logement pour cartes mémoires qui pourra en accueillir quelques-unes. A noter qu’il vous faudra garder des petites boites pour cartes pour les y mettre, je me vois pas y mettre une carte nue, en vrac.

06 - cartes mémoire

La dernière partie de la poche principale, tout à fait sur l’avant, comporte en particulier une poche transparente à fermeture éclair qui facilitera la vie quand on cherche des petits objets comme, par exemple, le petit outil de réglage d’un trépied, quelques pièces de monnaie ou des câbles.

05 - poche avant

L’intérieur est accessible par deux moyens, une longue fermeture éclair combinée avec un clip et un accès rapide par le dessus, également via une fermeture éclair mais cette fois combinée avec un aimant qui empêche une ouverture accidentelle.

07 - accès au dessus du sac

Pour en finir avec les rangements à proprement dit, sur l’un des petits cotés du sac, une poche ouverte en néoprène permet de glisser des éléments à avoir immédiatement accessible comme le bouchon d’objectif, de la monnaie, des clés etc.

Le système de portage de trépied

Je n’ai pas encore parlé de trépied, mais vu que c’est certainement un produit que tout photographe passionné se doit de posséder, avoir un sac qui permette d’en porter un est un vrai plus. Pour mon petit reportage à la maternité, il sera indispensable si je veux faire des photos de nous trois sans l’aide d’une troisième personne.

Il s’avère que le système de portage de trépied des besace Heralder est plutôt astucieux. Quand on n’a pas de trépied il se fait discret – si bien que j’ai eu du mal à le trouver au premier abord! En fait, il s’agit d’une sorte de hamac qui est d’un coté cousu au sac et vient de l’autre se clipser à deux clips sur l’avant du sac.

10 - attache trepied ouvert

Et pour plus de stabilité, une petite “ceinture de sécurité” immobilise le trépied dans cet emplacement. Ce système est d’autant plus astucieux que cette position horizontale permet de garder un très bon équilibre du sac et n’empêche pas de poser le sac.

11 - attache trépied chargé

Confort de la sangle… et sécurité

La sangle est assez souple avec un coussinet qui est si bien rembourrée que, sac vide, elle en est presque rigidifiée. Bien entendu dès que le sac est plein, elle prend bien sa place sur l’épaule. D’autant bien que le coussinet est en arc de cercle ce qui assure un confort sans venir gratter le cou quand on porte l’Heralder en bandoulière.

08 - sangle

Dans le sac, j’ai également trouvé une petite sangle. J’ai du regarder les photos pour bien comprendre : elle se glisse d’un coté sur la sangle principale et sur l’autre coté sur un des attaches sangle, avec un petit mousqueton. En son milieu un clip (encore un) permet de l’enlever dans être un contorsionniste. Cette sangle permet de limiter les mouvements du sac si vous bougez vite 😉 Je doute de son utilisation à la maternité mais cela sécurisera le sac lors de mes prochaines sorties en ville.

Les petits plus qui font la différence

Chez Vanguard, c’est du all-inclusive, pas d’accessoires à acheter en plus. Par conséquent la protection pluie – comme le porte trépied d’ailleurs – font partie intégrante du sac. Pas de mauvaise surprise avec des achats supplémentaires…

09 - protection pluie

On trouve un petit bonus, une petite pochette qui entre dans une des 6 alcôves, qui permet de mettre en vrac une poire soufflante, les chargeurs, des clés…

12 - petite pochette

Par ailleurs, j’ai découvert d’autres petites astuces dans ce sac. La plus remarquable, le système à six compartiment de la zone principale est accroché par des scratch et est amovible en un bloc. Cela permet de le remplir en dehors du sac, bien à plat et de le charger au moment. C’est également un système qui permettre de stocker chez soi son matériel sur une étagère de placard.

Autre astuce, une bande sur l’arrière, avec un scratch pour la fixer en son milieu, permet d’y glisser la poignée télescopique d’une valise à roulette… la valise de maternité de maman !

Verdict, prix et reste de la gamme

[wp-review]

Comme je le disais en introduction, l’Heralder 28 est le plus petit de la gamme en besace. Il existe en 33 pour un reflex classique en plus du reflex pro qui entre déjà dans le 28, 5 à 6 optiques, un ordi portable jusqu’à 13 pouces… et un Heralder 38 qui montera la taille du laptop à 15 pouces, contiendra toujours 5 à 6 optiques mais cette fois un 300mm f/4 entrera, et contiendra 2 reflex “pro”. Pour les prix, je vous laisse découvrir ça directement sur les annonces ci dessous.

3 réponses

  1. Bon Plan Photo dit :

    Merci pour ce test, je l’ai évidemment glissé dans le récapitulatif des tests de sacs photo de BonPlanPhoto

  2. Jose Ribeiro dit :

    Je confirme les qualités évoqués ci dessus.
    Juste un petit bémol, j’aurais aimé que la pochette pour la tablette puisse contenir mon laptop 12″ car le sac est suffisamment large (je sais rien n’est parfait).
    Sinon contient mon D7000 et ses divers objectifs sans problème. Parfaitement étanche, j’ai testé sous les averses à St Malo.
    Je l’ai depuis avril 2014, pas de mauvaise surprise.
    Merci pour ce test détaillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.